Le chiot arrive : les conseils pour bien démarrer

Vous avez trouvé l'élevage idéal et un chiot équilibré, correctement socialisé aux humains et à ses congénères. Il a pu rester assez longtemps avec sa mère et ses frères et soeurs (8 semaines minimum). Vous lui avez rendu plusieurs visites, et aujourd'hui c'est le grand jour : vous allez le chercher, enfin ! Ce qui, pour vous, est un évènement attendu, est, pour lui, une première expérience traumatisante : il va être brutalement arraché à son milieu, sa fratrie et sa mère pour atterrir dans un endroit inconnu avec des humains tous aussi inconnus ... Comment faciliter ce passage difficile au petit être qui va devenir le compagnon d'une vie ?

Avant son arrivée : les aménagements nécessaires

Pour un chiot, même bien équilibré, quitter fratrie et mère pour atterrir dans un univers humain nouveau demande de grandes capacités d'adaptation. En fonction de la sensibilité de chaque individu, ce passage peut être plus ou moins facile.

Pour faciliter l'adaptation du chiot, il convient, avant qu'il soit là, d'aménager l'habitation : mettre hors d'atteinte produits et plantes toxiques, ne rien laisser trainer qui pourrait être mordillé voir ingéré, sécuriser les fils électriques (en les rendant inaccessibles pour le chiot) et bien sûr installer un coin repos pour le chien. Il est en effet important que celui-ci puisse avoir un coin bien à lui, où il pourra se reposer tranquillement sans qu'on vienne l'envahir. La règle étant de respecter le chiot quand il est dans son panier : il est dans son espace de tranquillité, personne ne doit le déranger.

Parce qu'un chiot découvre la monde avec sa gueule, il faut lui fournir de nombreux jouets qu'il pourra mâchouiller à sa guise et ne pas laisser trainer ce qu'on ne veut pas qu'il "découvre" ! Avec un chiot, il faut agir en prévention et tout prévoir : rien ne sert de lui dire "non" à tout bout de champs. Que peut-il y comprendre ? Que cet humain qui s'agite veut jouer ? Qu'il est fâché ? En colère peut être, mais pour quelle raison ? Et puis comme il dit "non" tout le temps, ça devient finalement un bruit de fond qui ne veut plus rien dire ...

Evitons de crier sur le chiot qui a besoin de trouver ses repères. Prévoir et sécuriser l'environnement, comme on le ferait pour un petit enfant, est le meilleur moyen de laisser le chiot découvrir son environnement dans le calme, sans le suivre à la trace en attendant la prochaine prise en gueule (appelée "bêtise") !

Prévoir du temps

Lorsque le chiot arrive, il ne vous connaît pas (ou peu), ne connaît pas ce nouvel environnement et a perdu tous ses repères. Les premiers jours risquent donc d'être difficiles, tout comme les première nuits. Il vaut mieux alors prévoir du temps pour s'occuper du petit nouveau.

Un chiot que l'on va chercher le samedi et que l'on laisse seul dès le lundi matin n'aura pas eu le temps de s'habituer. Il vaut mieux prévoir quelques jours de congés afin d'être présents avec le jeune chien. Ainsi, vous nouerez un lien fort plus vite et deviendrez son nouveau repère sécurisant, il en a tant besoin !

Cela permet également de commencer les premiers apprentissages et notamment celui de la propreté. N'en demandez pas trop au chiot le jour de son arrivée. S'il urine dans la maison, inutile de le gronder ou d'essayer de lui faire comprendre quoi que ce soit. La journée a déjà été très chargée en émotion et il n'est pas encore à l'aise, inutile d'en rajouter ! De toute façon, gronder un chiot est contre-productif et ce n'est pas ainsi qu'on peut lui faire comprendre qu'il ne doit pas uriner à l'intérieur.

Profitez de ces quelques jours ensemble pour faire connaissance et initiez votre chiot progressivement à la solitude, avant votre reprise du travail : s'il vient de passer 10 jours 24 heures sur 24 en votre compagnie et se retrouve seul sans y avoir été préparé, il va se trouver en grande difficulté !

Le trajet en voiture

Certains éleveurs habituent leur chiots à la voiture en les emmenant dès tout petit faire de courts trajets. Cela facilite grandement les choses mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas.

Le jour J, mieux vaut être deux pour aller chercher le petit. L'un pourra ainsi se consacrer à la conduite, pendant que l'autre pourra s'occuper tranquillement du chiot. Celui-ci pourra être installé sur les genoux du passager, il s'y sentira sûrement plus en sécurité pour son premier voyage que dans une cage au fond du coffre ou tout seul sur la banquette arrière.

Ce premier moment passé ensemble est aussi un moyen de faire connaissance et d'établir tout de suite une relation sécurisante avec votre chiot. Ainsi, si celui-ci est malade ou panique pendant le trajet, évitez de le "réconforter" et de dramatiser l'évènement car vous lui montrez ainsi qu'il  a bien raison de s'agiter ainsi et qu'il y a effectivement une raison de s'inquiéter. Au contraire, banaliser l'évènement et montrez vous sécurisant : par votre attitude rassurée, le chiot comprend qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Pour éviter de renforcer son malaise, vous pouvez lui proposer un jouet et ainsi détourner son attention de ce qui l'inquiète. 

Il est important que ce trajet se passe bien, surtout si c'est la première fois que le chiot prend la voiture. En effet, si l'expérience est traumatisante ou se passe mal, le chiot risque d'associer le malaise vécu à la voiture, et les sorties seront ensuite bien difficiles.

N'oubliez pas qu'un chiot est souvent malade lors de ses premières sorties en voiture, prévoyez un drap pour vous protéger ! N'hésiter pas, si la durée du trajet le nécessite, à vous arrêter régulièrement (toutes les deux heures au moins) : votre chiot pourra se dégourdir les pattes et boire un peu et pourquoi pas jouer avec ses nouveaux maîtres ? Choisissez des aires de repos calmes pour que le chiot puisse y faire ses besoins : au bord d'une autoroute ou au milieu d'un groupe d'enfant, il risque d'avoir peur ou d'être trop stimulé pour arriver à éliminer ...

Prévoyez un collier et une laisse pour la sécurité de votre nouveau compagnon lors des arrêts. Un accident est vite arrivé, autant l'éviter !

La découverte de la maison

Bon nombre de propriétaires, trop contents d'aller chercher leur chiot tant attendu, lui réservent un véritable comité d'accueil : toute la famille est là pour découvrir le chiot ! Cela fait un peu beaucoup dans la même journée pour le pauvre petit nouveau ! Il a déjà perdu tous ses repères, arrive dans un lieu inconnu et n'a pas eu encore le temps de faire connaissance avec sa nouvelle famille. Laissons-lui un peu le temps de récupérer de toutes ses émotions et de découvrir sa nouvelle vie, la famille aura tout le temps de venir le voir par la suite ...

En arrivant, vous pouvez montrer à votre chiot son panier (endroit de repos situé dans un lieu calme où il ne sera jamais dérangé) et ses gamelles pour l'aider à se repérer dans ce nouvel endroit.

Laissez-le ensuite découvrir son nouvel environnement à son rythme. Inutile de le prendre dans les bras pour tout lui montrer d'un coup. Il aura peut être besoin de faire des pauses dodo entre deux explorations, il y a tant d'odeurs inconnues et de choses à découvrir ! Il est important de ne pas le brusquer et le laisser explorer tranquillement. Evitez également de trop l'envahir en câlins et caresses, il a besoin de repères et de se sentir en sécurité. Si tout le monde est en permanence "sur lui", comment va-t-il appréhender ce nouveau monde ? Ce sont les bases de votre relation future qui s'établissent, les premiers moments sont importants !

Vous pouvez demander à l'éleveur un linge imprégné de l'odeur de la fratrie que vous placerez dans le panier du chiot, pour l'aider à supporter la séparation. Vous pouvez également confier à l'éleveur, quelques jours avant de venir chercher le chiot, un vieux vêtement portant vos odeurs afin que le chiot s'en imprègne.

N'oubliez pas que le chiot va découvrir son nouvel environnement avec ses petits crocs aiguisés ! Ne laissez rien trainer pour ne pas avoir à lui hurler dessus pendant qu'il explore ce qui va devenir sa maison ...

Enfin, ne permettez pas au chiot des choses qui lui seront interdites par la suite (accès aux chambres par exemple), il a besoin de constance  et de règles claires pour s'y retrouver ! En établissant dès le départ une relation stable et équilibrée, vous partez du bon pied pour de longues années de bonheur !


Copyright © 2014. Tous droits réservés.Lien vers le site chat
Ajouter ce site à vos favoris